Général > Nous aurons demain

Doit-on obliger le pays gagnant à organiser le concours suivant ?

(1/9) > >>

jacquesherve:
Je me pose beaucoup la question liée au fait que le pays gagnant doive organiser le concours l'année suivante. Pourquoi ? Parce que j'ai pu constater que la raison d'envoyer un candidat médiocre soit liée au fait de ne pas vouloir organiser le concours en cas de victoire.

Il est vrai qu'organiser le concours présente un coût et on peut supposer que la France ne soit pas motivée par la victoire par crainte de ne pas trouver les fonds nécessaires pour organiser le concours.

On sait qu'il y a eu des exceptions dans le passé :


- 1957 à Francfort sur le Main en Allemagne pour éviter une seconde organisation du concours en Suisse

- 1960 à Londres, les Pays Bas ayant refusé d'organiser le concours après la 2° victoire

- Idem pour 1963 , 1974 et 1980

Dans ces conditions pourquoi ne pas donner l'opportunité de renoncer à l'organisation en cas de victoire

BlueRaph:
Même si le concours demande évidemment beaucoup d'argent j'ai toujours pensé que cet argument était bidon :

* Il faut penser aux retombées économiques que l'événement génère, à savoir à peu près 20 000 personnes qui voyagent dans la ville hôte, consomment et dépensent, les journalistes etc...
* Les participants financent une petite partie de la somme dévolue à l'organisation avec leurs frais de participation
* Possibilités de Sponsors qui donneraient chers pour voir leur marque affichée aux yeux de 200 millions de téléspectateurs dans une quarantaine de pays
* Aide de la ville hôte (Vienne a payé 8 millions à l'ORF il me semble)
* Et surtout pour la France, on est membre du Big 5 et un des pays les plus riches de l'union, à la limite je me poserais la question pour l'Albanie ou la Moldavie, mais nous quand même..

Je pense que c'est plus histoire de chercher une excuse à notre palmarès bien piètre depuis quelques années, sinon pourquoi certains pays s'embêteraient à faire des sélections géantes pour envoyer la meilleure chanson possible, avec le risque de gagner.

L'idée n'est pas mauvaise pour les petits états comme Saint Marin qui n'ont ni les infrastructures ni la capacité d'accueillir le concours, mais ça reste quand même une part importante de la tradition de l'Eurovision.   :)

Grece 20:
Moi je suis contre cette idée, si le pays gagne, il doit l'organiser et nous faire découvrir sa culture etc... l'année prochaine. ;)

Edouard:
Moi je pense que le pays gagnant doit être prioritaire mais pas forcément obligé  ;)

Tristan A:
Cette règle tend à être de plus en plus critiquée, car elle est aujourd'hui davantage perçue comme un fardeau que comme une chance suivant les pays. L'abolir aurait un gros risque, celui que le renouvellement de l'organisation soit faible...

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Sortir du mode mobile